Gérard LATTIER

photoGérard LATTIER

Employé à la mairie de Nîmes comme dessinateur, Gérard Lattier ne va plus cesser de peindre  jusqu’à une dépression en 1965. Là, tout s’arrête, plus de lumière dans les yeux. Sa rencontre avec Annie le guérit, lui redonne goût à la vie et à la peinture. Depuis, il a le regard malicieux, la parole ouverte et revendique la seule vraie liberté « celle du dedans la tête ».