Joel LORAND

photoJoel LORAND

Vit et travaille à Alençon (61)

Il a exercé le métier d’ouvrier pâtissier spécialisé dans la décoration de gâteaux. C’est en 1994 après la naissance de son fils qu’il commence à peindre en autodidacte, avec fusain, gouache, huile, crayons de couleurs et même en utilisant parfois ses anciens outils de pâtissier. 

Son dessin violent, nerveux, gestuel, au début est devenu plus posé, plus patient, plus précis. Aujourd’hui, il travaille essentiellement sur carton avec pastels et crayons de couleurs produisant des œuvres très construites où trônent des femmes végétales aux ventres remplis.

Il faut regarder longtemps les œuvres de Joël Lorand, suivre les chemins tracés par ses liserons ombilicaux, sortes de tuyaux de perfusion qui dosent la sève nécessaire à la vie. L’humain ne peut vivre sans le végétal, mais ce végétal peut aussi l’étouffer.

Ses compositions étonnamment obsessionnelles sont peuplées d’êtres étranges aux regards angoissés tous en liaison les uns avec les autres. Les yeux s’écarquillent, les bouches s’ouvrent sur des cris silencieux mais le trait sensuel et l’harmonie des couleurs transforment la détresse en poésie de l’étrange. 

Extrait du site du Hang'Art, lieu dédié à l'art singulier à Saffré (44)