- MOSS

photo- MOSS

Vit et travaille à St Quentin La Poterie (30)

La peinture, son travail enfermé, la sculpture son travail à l’air libre. Deux mondes différents, deux expressions, deux méthodes, et un seul artiste. Pour comprendre, on est forcé d’aborder son parcours. Une vie qui dérape avec à la clé une peine de treize ans d’enfermement. Entre les quatre murs de la prison, Moss trouve en la peinture son unique échappatoire. Il n’a de cesse de couvrir le blanc des toiles pour s’évader, pour exprimer ses souffrances, pour évacuer les humiliations, pour communiquer avec l’extérieur. Dans la cellule un artiste nait. Au bout de six ans de créations non-stop, Moss bénéficie d’une remise de peine. Il sort prématurément en tant qu’artiste… Le grand changement, c’est alors le volume ; à peine sorti, il se jette sur les bois flottés qu’il transforme puis il s’attaque aux traverses de chemin de fer à la tronçonneuse.

Hier, des barreaux, de la violence, des couleurs. Aujourd’hui, de la vie, de l’humain, de l’humour… Moss poursuit son parcours d’artiste libre. Quelle belle réussite de réintégration dans la société par l’art.

texte anonyme paru dans Moss, artiste rebelle, édition bann’art